Au Canada il existe des traitements pour faciliter la perte poids.

Visitez le site d’Obésité Canada pour découvrir les traitements disponibles. Parlez a votre médecin pour determiner lequel de ces traitements pourrait vous convenir.

Reconnaître vos déclencheurs

Comment reconnaître vos déclencheurs

Vous est-il déjà arrivé de succomber totalement à une fringale? Vous vaquez nonchalamment à vos activités quotidiennes pour vous retrouver d’un seul coup devant un sac ou une assiette vide après avoir mangé quelque chose dont vous n’aviez pas réellement envie. Si vous avez déjà vécu cette expérience, vous n’êtes certainement pas seul!

Les fringales désignent des envies irrépressibles et puissantes qui appellent une gratification instantanée.

Cela fait des années que vous vous débattez avec les fringales et vous savez à quel point il est difficile de les ignorer.

À bien y penser toutefois, les fringales découlent habituellement de déclencheurs précis. Une fois que vous les reconnaissez, ces déclencheurs sont bien plus faciles à gérer.

 

Heure de la journée

Il y a probablement une heure de la journée à laquelle vous êtes le plus susceptible de succomber à une fringale. Pour de nombreuses personnes, cette fenêtre se situe entre 19 h et 22 h. Vous avez eu une longue journée au travail et voulez récompenser vos efforts. Même si une consommation modérée de vos aliments préférés peut vous procurer du plaisir, le fait de pouvoir reconnaître la « fenêtre de fringale » vous permettra de mettre en place un plan qui favorisera les bonnes décisions. Si, par exemple, vous savez que vos fringales sont les plus redoutables entre 19 h et 22 h, pourquoi ne pas mettre au point une pratique de soins personnels qui vous procure vraiment du plaisir à ce moment-là de manière à être moins tenté? Pourquoi ne pas transformer cette période à haut risque en moment de la journée qui vous apporte le plus de plaisir? Cela vous permettra de distinguer la faim véritable du « désir » de manger.

Éléments de réflexion :
Quelle est l’heure de la journée à laquelle vous êtes le plus susceptible de céder à des fringales?
Comment pouvez-vous vous préparer à ce moment de la journée de manière à l’employer d’une manière nouvelle et amusante?

 

Aliments précis

Certains préfèrent manger un hamburger au fromage et des frites dans une chaîne de restauration rapide, tandis que d’autres ont plutôt une prédilection pour les buffets à volonté. La plupart du temps, vous aurez tendance à manger vos aliments préférés en quantités excessives. Ces aliments supposent-ils un coût en ce qui touche votre bien-être? Prenez le temps de mettre par écrit comment vous vous sentez après avoir consommé ces « gâteries ». Sortez-vous le bâton de la honte pour vous rouer de coups? Les effets de ces repas s’attardent-ils dans votre esprit? Ou sur votre humeur et votre énergie? Quel prix payez-vous sur le plan émotionnel, physique et spirituel?

Une fois que vous aurez reconnu vos aliments déclencheurs, il est bien plus facile de les gérer!

Par exemple, si vous savez que vous avez tendance à consommer toutes les fins de semaine beaucoup de crème glacée achetée à l’épicerie, vous pouvez décider de n’en acheter que le dernier week-end du mois en marquant cette date sur votre calendrier. Si la crème glacée est un aliment déclencheur, ce pourrait être une meilleure idée de ne pas en avoir du tout à la maison. Ainsi, vous devrez surmonter davantage d’obstacles pour satisfaire cette fringale. L’ajout de ce type de mécanismes de protection vous donnera le temps de réfléchir et de prendre une décision avec laquelle vous serez à l’aise.

Éléments de réflexion :
Quels aliments vous inspirent le plus souvent une fringale?
Quelles stratégies destinées à gérer votre consommation pouvez-vous employer à l’épicerie? Au restaurant? Chez vous?

 

État émotionnel

Subissez-vous des fringales lorsque vous célébrez un événement heureux? Avez-vous tendance à manger trop d’aliments malsains lorsque vous vous sentez seul ou déprimé? Peut-être les deux?

En termes simples, vos émotions peuvent influencer vos choix alimentaires sans même que vous vous en rendiez compte. Heureusement, des stratégies peuvent nous aider à prendre conscience de nos émotions au lieu de les laisser orienter toutes nos décisions.

Par exemple, si la solitude vous amène à manger excessivement, vous pouvez apprendre à reconnaître ce sentiment et peut-être appeler un ami. Vous ferez ainsi des projets que vous aurez hâte de réaliser plutôt que des projets que vous regretterez. Rappelez-vous que vous contrôlez le fil de vos pensées, et que ce que vous pensez affecte directement ce que vous ressentez.

Faites des choix judicieux.
Des pensées de qualité engendrent une vie de qualité. Éléments de réflexion :
Quelles émotions vous rendent plus susceptibles de succomber à des fringales ou de manger excessivement?
Faites la liste des émotions et pensez à des activités auxquelles vous pourriez vous adonner au lieu de manger?

 

Dépendance

Ces réflexions vous sont-elles familières? « Allez. Prends juste UN biscuit […] ».
« Aujourd’hui tu le MÉRITES […] ».
« Tu peux commencer ton régime DEMAIN […] ».

Ces phrases que la plupart d’entre nous entendent constamment nous viennent de notre « voix accro ».

Cette voix dans notre tête nous amène à adopter des comportements que nous regrettons par la suite. La chose la plus importante à retenir est que cette voix accro donne des suggestions et non des ordres. Il n’est pas nécessaire de l’écouter. Apprenez plutôt à la reconnaître rapidement et ne prenez jamais ses désirs momentanés pour les vôtres.

Vous pouvez voir les fringales comme des mensonges dont votre voix accro se sert pour vous faire faire des choses que vous ne voulez vraiment pas faire. Si vous connaissez à l’avance ces mensonges, vous n’aurez plus à y céder!

Questions de réflexion :
Quels sont les trois à cinq principaux mensonges que vous sert votre voix accro?
Formulez une réponse pour chacun d’eux.