Au Canada il existe des traitements pour faciliter la perte poids.

Visitez le site d’Obésité Canada pour découvrir les traitements disponibles. Parlez a votre médecin pour determiner lequel de ces traitements pourrait vous convenir.

Aliments entiers ou aliments transformés

Pourquoi ne pas utiliser la nourriture pour prendre soin de vous? Ainsi, vous nourrirez votre corps en vous assurant qu’il dispose toujours des vitamines et des minéraux dont il a besoin. Si tel est votre objectif, mangeriez-vous des aliments entiers ou transformés? Les aliments entiers sont peu transformés, ce qui leur permet de conserver leurs propriétés nutritionnelles initiales (Moubarac et al., 2012). Il y a des centaines d’années, les aliments entiers représentaient les seuls choix alimentaires. De nos jours cependant, les consommateurs disposent de bien plus d’options! Les épiceries et les restaurants proposent maintenant une profusion d’aliments transformés et commodes. Grâce à des messages publicitaires accrocheurs et à leurs goûts délicieux, les aliments transformés peuvent devenir une option attirante. Cependant, à y regarder de plus près, les effets désastreux des aliments hautement transformés en ce qui touche la prise de poids sont évidents (Volkow, Wang et Baier, 2011). Si vous estimez que votre alimentation relève de vos soins personnels, vous devez vraiment comprendre la différence entre aliments entiers et aliments transformés pour pouvoir prendre des décisions qui vous rempliront de fierté et d’émotions positives à long terme.


Aliments entiers

Choisir des aliments entiers veut dire créer un plat qui vous apporte la paix. Il s’agit d’utiliser les bons nutriments pour se sentir rassasié. De nos jours, il peut être difficile de reconnaître quels aliments sont véritablement entiers. Les viandes fraîches, les noix non salées, les légumineuses, les fruits et les légumes frais ou congelés et le lait pasteurisé sont des exemples (Monteiro, Levy, Claro, Castro et Cannon, 2010; Moubarac et al., 2012). Chacune de ces catégories d’aliments subit des transformations minimales (Moubarac et al., 2012). Le fait de nous nourrir avec des aliments frais et non transformés témoigne d’un amour de soi. C’est une manière de se sentir bien rassasié et satisfait des décisions que nous prenons.



Aliments transformés/raffinés

Les aliments sont qualifiés de « transformés » s’ils subissent des procédés comme la cuisson, le séchage, le fumage, la friture, le salage, le sucrage, le marinage ou la mise en conserve (Monteiro, Levy, Claro, Castro et Cannon, 2010). Les aliments transformés contiennent souvent moins de la moitié des fibres alimentaires et six fois la quantité de sucre libre des aliments entiers, ainsi qu’une quantité accrue de sel et de gras (Moubarac et al., 2012). Les exemples d’aliments transformés comprennent notamment les croustilles, le pain, les saucisses, la pizza, les sucreries, les barres énergétiques et les boissons gazeuses (Moubarac et al., 2012). Lorsque nous consommons ces aliments, nous avons tendance à en ingérer d’importantes quantités, allant parfois même jusqu’au malaise, sans compter le fardeau émotionnel que nous portons subséquemment comme la culpabilité et la honte. Vous êtes-vous déjà senti coupable d’être assailli par de tels sentiments? Le cas échéant, vous serez soulagé d’apprendre qu’ils s’expliquent en fait par des mécanismes scientifiques.

Saviez-vous que lorsque vous consommez des aliments riches en sucre et en lipides, votre organisme les associe à des aliments récompenses, ce qui vous amène à manger même lorsque vous n’avez physiologiquement pas besoin de nourriture (Volkow, Wang et Baier, 2011)? Cela peut entraîner une surconsommation qui contribue à l’obésité. Dans ce marché si axé sur la consommation, la nourriture est conçue de manière à encourager les consommateurs à en vouloir davantage. Il n’a jamais été aussi nécessaire d’établir un équilibre entre le désir de manger et les besoins nutritionnels de votre organisme. La relation la plus importante dans la vie est celle que nous entretenons avec nous-mêmes. Nous ne parviendrons à mieux nous occuper de nous-mêmes que si nous faisons des choix alimentaires qui tiennent compte de notre bien-être et de notre tranquillité d’esprit.


Manger pour se nourrir et non pour atteindre un chiffre cible sur la balance

Il peut être difficile de manger sainement dans un monde où nous sommes constamment exposés à des tentations alimentaires. Même si ce n’est pas facile, c’est possible et vous pouvez le faire! Une alimentation saine va au-delà des chiffres sur la balance ou du comptage des calories. Les tentations sont partout, mais vous avez ce qu’il faut pour faire de bons choix. Les aliments transformés ne peuvent pas vraiment passer pour des gâteries s’ils vous détroussent à ce point. Vous nourrir avec de vrais aliments sera le meilleur cadeau que vous pourrez vous faire!